La magie des nuits d’orient

L’histoire de la magie est un domaine très difficile à saisir. D’où vient cette fascination pour la magie qui conduit bien souvent à soustraire cet objet à la course du temps et à en faire un phénomène intemporel ? C’est souvent dans la littérature que l’on peut trouver les origines de cette science, pour certains, ou de ces croyances populaires, pour d’autres. On ne peut pas aborder le vaste sujet de la Magie Arabe sans mentionner les Contes des Mille et Une Nuits. La suite de cet article est une transcription de la thèse présentée et soutenue publiquement par Jean-Charles Coulon le 6 juillet 2013 à Paris. Cette œuvre s’intitule « La magie islamique et le « corpus bunianum » au Moyen Age ». Jean-Charles Coulon est actuellement chargé de recherches à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT-CNRS, Paris). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et maître de conférence.

 

mille-et-une-nuits_mzZxXR-416x519

La première traduction européenne des mille et une nuits

L’Orient est magique. Le terme de magie, en français, provient du magisme, des mages, du zoroastrisme, cette religion des Perses, les antiques adversaires des Grecs, précurseurs putatifs de la rationalité. Étudier la magie dans la civilisation islamique médiévale a le doux et dangereux parfum de l’exotisme, car l’objet fascine avant tout en raison des représentations que l’Europe associe depuis des siècles à cet Orient fantasmatique à travers la littérature puis le cinéma. En effet, parmi les œuvres pionnières qui ont fondé l’orientalisme et la représentation de l’Orient en France se trouvent les Mille et une nuits d’Antoine Galland (1646-1715), œuvre qui fourmille de hauts faits de magie et d’êtres merveilleux. Ces Mille et une nuits, comme cela a longtemps été souligné, se basent certes sur des manuscrits, mais la traduction n’est qu’une « belle infidèle » qui reflète tout autant les goûts littéraires et les attentes d’un public français du XVIIe siècle à l’égard de contes venus d’Orient que les spécificités de cette littérature arabe. Parler de magie arabe renvoie alors immédiatement à cet imaginaire d’Aladdin et du génie de la lampe

 

CONTACTER

*Tel: +229 91 15 42 18

*E-mail: mibrahimasagboaguessi@gmail.com